Détection des pierres précieuses synthétiques | FR

Les pierres précieuses synthétiques sont de plus en plus présentes sur le marché de la bijouterie, et cela depuis le siècle passé. Elles sont fabriquées en laboratoire, ou plutôt des usines et ressemblent à s'y méprendre aux pierres précieuses naturelles. Pour les bijoutiers, il est essentiel de pouvoir distinguer les pierres synthétiques des pierres naturelles afin de garantir l'authenticité et la valeur des bijoux proposés à leurs clients.

La première étape dans la détection des pierres précieuses synthétiques est de se familiariser avec les différentes méthodes de fabrication utilisées. Les pierres synthétiques peuvent être créées par des processus de croissance hydrothermale, de fusion, de flux ou encore de dépôt chimique en phase vapeur. Chacune de ces méthodes laisse des indices spécifiques sur la structure et les inclusions présentes dans la pierre.
 
Une fois les différentes méthodes de fabrication comprises, les bijoutiers peuvent utiliser plusieurs techniques pour détecter les pierres synthétiques. L'une des méthodes les plus courantes est l'examen visuel de la pierre à l'aide d'un microscope. Les pierres synthétiques peuvent présenter des inclusions, des bulles ou des motifs de croissance distincts qui diffèrent de ceux des pierres naturelles.
 
Le microscope à immersion est l’idéal car la pierre est immergée dans un liquide qui fait disparaitre les facettes et les reflets, laissant ainsi que les inclusions visibles. Maintenant il faut les reconnaitre, il y a beaucoup de livres déjà parut avec des photographies des inclusions naturelles et synthétiques, aussi des revues où paraissent régulièrement des illustrations d’inclusions. La revue « Gems & Gemologie », IGR (Italie) ou de l’AFG, pour ne citer que quelques.
 
Les bijoutiers peuvent également utiliser des instruments de mesure spécifiques pour analyser les propriétés optiques des pierres précieuses. Par exemple, les rayons UV court ou UV long et la phosphorescence (la pierre reste illuminée après l’extinction de la lampe UV) permet de voir la réaction d'une pierre, qui peut varier entre une pierre synthétique et une pierre naturelle. De même, la spectrométrie permet d'analyser le spectre de couleur d'une pierre, qui peut également différer entre les deux types de pierres. Le bijoutier et gemmologue utilise un spectromètre à main, malheureusement il faut avoir de l’expérience et pour certains c’est difficile. Cependant l’on peut utiliser un spectrophotomètre à sphère intégrée qui sont bien plus précis et aussi plus facile à l’emploi. Le seul handicape est qu’un spectrophotomètre en UV-VIS-proche IR coûte facilement 7 à 8.000 €, un spectrophotomètre en infra-rouge facilement 15 à 20.000 €, Raman entre 10 à 12.000 €.
 
Le bijoutier a pourtant une gamme de petits instruments, tel que les Presidium à sa disposition, pour une première analyse. Facile à l’utilisation permet de discerner les différents types de pierres, par exemple rubis, grenat, rubellite etc. Il y ainsi le « Gem Tester », « Refractive Index Meter », « Multi Tester » et le « Synthetic Diamond Tester ».
 
Dans certains cas un aimant peut aider à différencier un rubis (rouge) et un grenat (rouge) ou un diamant synthétique HPHT. Mais, les bijoutiers peuvent faire appel à des laboratoires spécialisés dans l'analyse des pierres précieuses pour obtenir des tests plus approfondis. En France le LFG (Laboratoire Français de Gemmologie) à Anvers Gem Report Antwerp, IGI, HRD.
 
Ces laboratoires utilisent des équipements sophistiqués tels que la spectrométrie de masse ou la diffraction des rayons X pour déterminer avec précision la nature de la pierre.
 
En conclusion, la détection des pierres précieuses synthétiques est essentielle pour les bijoutiers afin de garantir l'intégrité de leurs produits. En se familiarisant avec les différentes méthodes de fabrication et en utilisant des techniques d'analyse appropriées, les bijoutiers peuvent distinguer les pierres synthétiques des pierres naturelles, assurant ainsi la confiance de leurs clients et la valeur de leurs bijoux.

20240624_smaragd_940x400.jpg
22/06/24
Het Herkennen van Behandelde Edelstenen | NL

In de wereld van edelstenen en sieraden is het cruciaal voor vakmensen-juweliers om behandelde stenen…

20240611_940x400.jpg
11/06/24
SPECTROMÉTRIQUE à la portée de tous | FR

La spectroscopie est une technique permettant de mesurer la lumière transmise ou absorbée par une…

20240515_940x400.jpg
15/05/24
Détection des pierres précieuses synthétiques | FR

Les pierres précieuses synthétiques sont de plus en plus présentes sur le marché de la…

20240428_940x400_synthetisch.jpg
28/04/24
Onderzoek naar synthetische Diamant | NL

Foto: HPHT diamant – CVD diamant – Natuurlijke Diamant Synthetische diamant is een fascinerend onderwerp…

20240402_940x400.jpg
02/04/24
Het Gebruik van Fotoluminescentie in Diamant Onderzoek | NL

Fotoluminescentie (PL) spectroscopie, zoals toegepast in de edelsteenkunde, is een niet-destructieve analytische techniek waarbij een…

20240221_940x400.jpg
21/02/24
Petite histoire des pierres précieuses | FR

Les pierres précieuses ont attiré dès la plus haute antiquité l’attention de l’homme qui les…

20240207_940x400.jpg
07/02/24
QUO VADIS | NL

Diamanten en edelstenen hebben altijd dieven en oplichters aangetrokken. Edelstenen werden nagebootst door gekleurd glas.…

20240109_940x400.jpg
09/01/24
QUO VADIS ? | FR

Le diamant et les pierres précieuses ont toujours attirés les voleurs et les escrocs. Les…

20231110_940x400.jpg
10/11/23
Het gebruik van de polariscoop in edelsteenkunde | NL

Edelstenen zijn al eeuwenlang een fascinerend onderwerp voor mensen over de hele wereld. Ze worden…

20230830_940x400.jpg
31/08/23
Synthetische diamant: Wat zijn de mogelijkheden om natuurlijke diamanten te onderscheiden van synthetische | NL

Kan men synthetische diamanten onderscheiden van natuurlijke diamanten?. Synthetische diamanten, ook wel “lab-grown”, “created” of…